Copropriétés

Equipements vieillissants, déséquilibre de confort entre les résidents, augmentation des factures énergétiques… Autant de raisons pour entrer dans une démarche de rénovation énergétique de votre copropriété.

Nos offres pour être au plus proche de vos besoins.

Audit énergétique réglementaire

Depuis le 1er janvier 2012, la loi impose aux copropriétés répondant aux 3 conditions suivantes, la réalisation d’un audit énergétique :

  • 50 lots ou plus (habitations, caves, garages, etc.)
  • ET chauffage collectif
  • ET permis de construire déposé avant le 1er juin 2001

NB : Pour les autres copropriétés : elles peuvent opter pour un Audit énergétique volontaire, éligible à des aides fiscales. Cette étude peut notamment être un pré-requis afin de vérifier les exigences du plan Climaxion ou pour l’obtention d’autres aides financières.
Pour plus d’informations, nous contacter.

Objectif : l’Audit énergétique consiste à un état des lieux énergétique de votre copropriété et vous guide sur les meilleures solutions de rénovation possibles

Les points clés :

  • état des lieux des consommations de votre bâtiment pour comprendre vos dépenses.
  • descriptif technique et financier des meilleures solutions de rénovation.
  • explication sur les différentes aides d’état et locales à votre disposition et comment en profiter.
  • document obligatoire, selon les copropriétés, pour être en conformité avec la loi.
  • présentation des conclusions en Assemblée Générale (AG), pour expliquer les solutions préconisées et répondre à toutes les questions de l’ensemble des copropriétaires.

aonaba est qualifié par l’OPQIBI, organisme indépendant, pour réaliser ces audits énergétiques réglementaires. Nous travaillons déjà avec plus de 80 syndics de copropriétés dans la région Grand-Est (références sur demande).

Nos études répondent également au cahier des charges de la Région Grand-Est et de l’ADEME de janvier 2016 : http://www.energivie.info/audit-copro-CDC.

Découvrir la méthodologie d’un audit réglementaire

Diagnostic de Performance Energétique Collectif (DPE Collectif)

Depuis le 1er janvier 2012, la loi impose aux copropriétés répondant aux 3 conditions suivantes, la réalisation d’un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Collectif :

  • Moins de 50 lots (habitations, caves, garages, etc.)
  • ET chauffage collectif
  • ET permis de construire déposé avant le 1er juin 2001

NB : pour les autres copropriétés : elles peuvent opter pour la réalisation d’un DPE Collectif de manière volontaire. Cela permettra d’obtenir un document utilisable par tous les copropriétaires, à titre individuel.

Objectif : Le DPE évalue la consommation énergétique d’un bâtiment et fournit des recommandations de travaux pour améliorer la performance thermique et le confort des habitants

Important : le DPE est un document obligatoire pour vendre ou louer votre logement. Un DPE réalisé de manière collective est valable 10 ans, et vaut à titre individuel pour chacun des logements de la copropriété.

Les points clés :

  • état des lieux des consommations de votre bâtiment pour comprendre vos dépenses.
  • présentation des recommandations de travaux énergétiques que vous pourriez entreprendre.
  • document obligatoire, selon les copropriétés, pour être en conformité avec la loi.
  • présentation des conclusions en Assemblée Générale (AG), pour expliquer les solutions préconisées et répondre à toutes les questions de l’ensemble des copropriétaires.

Thermographie

Un technicien thermicien vient réaliser une étude thermographique de votre bâtiment, afin d’en détecter de manière précise les défauts d’isolation, les ponts thermiques, ou encore les infiltrations d’humidité. Il réalise des clichés de votre copropriété afin de détecter les zones les plus déperditives et les éventuels dysfonctionnements.

L’étude thermographique est complémentaire à l’audit énergétique ou au DPE Collectif.

Diagnostic Technique Global (DTG)

Depuis le 1er janvier 2014, la loi ALUR relative au logement et à l’urbanisme a créé le Diagnostic Technique Global (DTG). La réalisation d’un DTG est obligatoire :

  • pour un immeuble de plus de 10 ans qui fait l’objet d’une mise en copropriété
  • lorsqu’un immeuble fait l’objet d’une procédure pour insalubrité et pour lequel l’administration demande au syndic de copropriété de le lui produire.

NB : tous les immeubles en copropriété sont concernés par l’obligation de consultation des copropriétaires (en AG) sur leur volonté d’effectuer ou non un DTG.

Objectif : Le DTG informe les copropriétaires sur la situation générale de leur immeuble, grâce à un état des lieux technique et réglementaire du bâtiment.

Les points clés :

  • analyse de l’état apparent des parties communes et équipements communs de la copropriété.
  • état de la situation du syndicat des copropriétaires au regard de ses obligations légales et réglementaires.
  • analyse des améliorations possibles concernant la gestion technique et patrimoniale de l’immeuble (état de l’immeuble).
  • évaluation du coût ainsi que la liste des travaux nécessaires à la conservation de l’immeuble sur les dix années à venir, dans un objectif de valorisation du patrimoine.

Les constats sont réalisés sur la base d’un examen visuel des éléments visibles et accessibles le jour de la visite, ainsi qu’à partir des documents fournis par le client : aucun sondage, essai destructif, démontage n’est réalisé. Afin de juger de l’état de certains éléments, des études complémentaires (hors périmètre de la mission du DTG) pourront être nécessaires dans certains cas (vérification de l’étanchéité des toitures par exemple).

Étude de faisabilité (travaux embarqués)

Depuis le 1er janvier 2017, des travaux d’isolation thermique doivent être engagés en cas d’importants travaux réalisés sur un bâtiment. L’obligation concerne les travaux suivants :

  • ravalement de façades de locaux chauffés donnant sur l’extérieur (réfection de l’enduit existant, remplacement d’un parement existant ou mise en place d’un nouveau parement) concernant au moins 50 % de la façade, hors ouvertures.
  • réfection de toiture comprenant le remplacement ou le recouvrement d’au moins 50 % de l’ensemble, hors ouvertures.
  • Aménagement en vue de rendre habitable des combles, garage annexe ou autre pièce non habitable, d’une surface minimale de plancher de 5 m², non enterrée ou semi-enterrée.

Objectif : Notre étude, réalisée selon le guide de l’ADEME, détaille l’estimation du temps de retour sur investissement (TRI), au sens du 2°du II de l’article R131-28-9 du Code de la construction et de l’habitation, du surcoût induit par l’ajout de travaux d’isolation à ces travaux importants.

Support et conseil

  • Appel d’offre, devis…

Nous pouvons vous accompagner dans la rédaction et le suivi de l’appel d’offre qui suit l’audit énergétique. Nous serons à vos côtés pour valider les solutions techniques proposées par les artisans, de manière à vous permettre de prendre les meilleures décisions.

N’hésitez pas à demander un devis en nous contactant via le formulaire en ligne ou par téléphone au 03 67 07 41 82.